Les finances pour les femmes : Une bonne prévoyance retraite et la voie vers l'indépendance financière

|

Les finances pour les femmes : Voici comment fonctionne la prévoyance retraite & Co

En termes d'égalité, beaucoup de choses se sont passées au cours des cent dernières années. Il n’y a que dans les finances que l’émancipation n’est pas encore définitivement réalisé: Ce sont encore principalement les hommes qui sont responsables des finances et de la prévoyance retraite. Les femmes doivent devenir plus indépendantes financièrement afin de pouvoir bénéficier d'un bon niveau de vie plus tard et de lutter contre la pauvreté des personnes âgées.

De nombreuses visions traditionnelles sur les rôles de l’homme et la femme sont révolues depuis longtemps. Heureusement que l'époque où les femmes devaient se battre pour obtenir le droit de vote ou exercer librement leur profession est bien finie ! Pour autant, encore aujourd’hui, le chemin vers la liberté financière semble long. Trop de femmes s'appuient sur l'homme dans les partenariats et les mariages - et sont donc perdantes en cas de séparation ou de décès. L'écart de rémunération entre les hommes et les femmes, les pensions minimales et la pauvreté des femmes âgées sont des choses qui ne devraient vraiment pas avoir lieux dans une société moderne. Il est donc d'autant plus important que les femmes prennent en main leur prévoyance retraite et leurs finances !

Voici à quoi ressemble la situation des femmes et de la finance en Europe

Le fait que les femmes soient, dans l'ensemble moins préoccupées par les finances que les hommes est principalement dû à un manque d'éducation financière. D’après les études, l’écart en matière de connaissance entre les hommes et les femmes est estimé à au moins 20%, voire beaucoup plus dans de nombreux pays.

Dans ces enquêtes, jusqu'à trois quarts des participantes ont estimé que leurs connaissances financières étaient faibles ou inexistantes. Cela montre que les femmes doivent être mieux éduquées, et ceci le plus tôt possible. La peur et l'ignorance sont les plus grands freins lorsqu'il s'agit de s’occuper de sa propre prévoyance retraite.

De plus en plus de femmes font des économies, mais très peu investissent. Elles se tournent plutôt vers des formes d'investissement supposées sûres, comme les comptes d'épargne et les comptes à vue. Cependant, en raison de la faiblesse des taux d'intérêt et de l'inflation, l'épargne ici perd en fait de la valeur.

Toutefois, en raison de leur manque d'expérience, la plupart des femmes sont sceptiques à l'égard des formes d'investissement offrant des rendements plus élevés (comme les actions et les fonds). Selon les experts, les femmes sont même de meilleurs investisseurs : Elles sont moins arrogantes, plus calme et leur réflexion à long terme permettent de réaliser des investissements plus prospères sur le marché boursier et permettent une accumulation d'actifs plus efficace.

Au lieu de s'attaquer à ce problème, une grande partie des femmes laissent toutes les décisions financières à leur partenaire. Beaucoup n'ont même pas leur propre compte bancaire.

À une époque où les taux de séparation et de divorce augmentent, ce constat est particulièrement cuisant, car sans sécurité financière propre, on se retrouve rapidement sous le seuil de pauvreté. Si la situation actuelle n’évolue pas, la majorité des femmes seront confrontées à la pauvreté lorsqu’elles atteindront un âge avancé.

La prévoyance retraite des femmes : Celles qui ne font rien seront confrontées à la pauvreté des personnes âgées

L'augmentation de la pauvreté des femmes âgées a plusieurs causes. Il existe toujours ce que l'on appelle l'écart de rémunération entre les sexes. C’est une différence de revenu de 15 % en moyenne entre les hommes et les femmes en Europe. D’après les statistiques la Suisse obtient à peu près le même résultat, avec une différence estimée entre 11 et 18%.

En outre, la plupart des femmes en âge de prendre leur retraite comptent moins d'années de travail et de points de retraite que leurs homologues masculins - selon les statistiques, les congés maternité, les périodes consacrés à d'éducation des enfants et les emplois à temps partiel sont encore largement « l'affaire des femmes ». Et celles qui cotisent moins pendant leurs années de travail reçoivent également une pension plus faible.

À cela s'ajoute le manque d'éducation financière et une espérance de vie plus élevée que celle des hommes. Ainsi, non seulement les femmes ne subviennent que trop rarement à leurs besoins, mais elles vivent aussi cinq ans de plus en moyenne - et ont donc besoin d’autant plus d'argent.

En Europe, l'écart de pension entre les genres est de 38 % en moyenne. Les femmes suisses reçoivent en moyenne un tiers de pension en moins que les hommes.

Il est donc grand temps de prendre en main votre propre prévoyance retraite. Aussi beau que cela puisse paraitre de se soutenir mutuellement dans un partenariat ou un mariage et de pouvoir compter sur son partenaire financièrement, ce n'est généralement pas une bonne idée à long terme. Après une séparation ou un décès, le réveil est souvent brutal : les pensions alimentaires ou les pensions de veuve ne suffisent généralement pas pour vivre, et sont encore moins utiles pour la prévoyance privée.

Les femmes dans la vie professionnelle : de l'écart de rémunération entre les sexes au piège du temps partiel

L'écart de rémunération entre les genres montre où se situent les problèmes. En effet, si vous gagnez moins d'argent et cotisez donc moins, vous recevrez également une pension moins élevée plus tard. À cela s’ajoute le manque d'argent pour une prévoyance privée. Le chômage et les faibles revenus signifient donc généralement que les choses ne sont pas vraiment roses non plus à l'âge de la retraite.

Cela s'explique également par le fait que les salariées sont plus susceptibles de travailler dans des emplois et des secteurs moins bien rémunérés ou qu’il y a moins de femmes cadres : Avec les mêmes qualifications et le même emploi, l’écart de rémunération entre les sexes est encore de 6% en moyenne.  La situation n’est pas meilleure aux postes de directions : Les femmes cadres en Europe ne reçoivent en moyenne que 77% du salaire des hommes.

La Journée de l'égalité des salaires (Equal Pay Day) a été créée pour attirer l'attention sur l'écart de rémunération entre les sexes (Gender Pay Gap). En 2021 cette journée aura lieu le 10 novembre: À partir de ce jour, et en supposant que le salaire quotidien pour les deux sexes est égal pendant le reste de l'année, les femmes européennes travaillent pour presque rien. Ainsi, en moyenne en Europe, à cause de ce fameux écart, les employées ne touchent pas de rémunérations pour leur travail durant 50 jours !

Les mères sont particulièrement touchées par la dépendance financière, les faibles revenus et la pauvreté des personnes âgées. Dans la plupart des familles, l'homme est encore le principal pilier financier, tandis que les mères interrompent leur carrière ou travaillent à temps partiel pour s'occuper des enfants - ce qui non seulement ralentit leur propre carrière, mais réduit aussi leur pension légale.

En Suisse, seul un quart des femmes travaillent à plein temps et encore moins de mère en couples le font. Le manque de places de garde d'enfants, le manque de flexibilité sur le marché du travail et le peu de soutien de l'État font que des modèles performants permettant de combiner famille et carrière ne peuvent pas être mis en œuvre ou font totalement défaut.

Comment parvenir à l'autodétermination financière

Chaque femme, quel que soit son âge, devrait se rendre financièrement indépendante et s'occuper très tôt de sa prévoyance retraite.

Celles qui sont employés et cotisent au fonds de pension garantissent au moins déjà une pension légale. Toutefois, étant donné que l'argent ne suffira pas pour la plupart des gens – accent sur écart de pension - les actifs devraient également chercher des éléments supplémentaires pour leur prévoyance retraite. En outre, il est essentiel d'assurer sa propre capacité de travail, par exemple par le biais de l'assurance invalidité professionnelle.

Il n'est pas toujours possible de travailler à temps plein de manière permanente et sans pause. Pour les femmes qui, par exemple, ne travaillent pas ou travaillent moins en raison de la présence d'enfants ou bien de parents nécessitant des soins, une pension privée est donc encore plus importante. Qu'il s'agisse d'une assurance pension ou d'un plan d'épargne en fonds : De nombreux modèles sont flexibles, peuvent être gérés avec de petites contributions même pendant les interruptions de carrière et bénéficient même souvent d’avantages fiscaux .

Si vous êtes encore financièrement dépendante de votre partenaire, vous devez absolument penser à ouvrir votre propre compte d'urgence et y déposer des économies afin de pouvoir vous débrouiller seule si le pire devait arriver. Il est également judicieux de tenir un livre de comptes sur les dépenses ménagères - vous pourrez peut-être économiser de l'argent à un ou deux endroits de votre vie quotidienne et plutôt l'utiliser pour votre pension.

Enfant plus carrière - et quand même bien pourvu ?

  • Un emploi ou un travail temporaire avec trop peu d'heures n'est généralement pas utile. Elle ne génère pas non plus un revenu important et ne permet pas de retrouver un emploi.
  • Celles qui ne peuvent pas travailler à temps plein devraient au moins essayer de reprendre le travail à temps partiel - idéalement avec la perspective de reprendre le travail à temps plein lorsque les enfants seront plus grands. Il est préférable que l'employeur apporte son soutien en proposant des horaires de travail flexibles et un bureau à domicile.
  • Parfois, il faut changer quelque chose pour aller de l'avant. Peut-être que de nouveaux modèles comme le partage d'emploi, les bureaux parents-enfants ou les espaces de co-working pour les mères sont intéressants pour vous ? Ou bien osez-vous franchir le pas vers le travail indépendant ?
  • Il existe des options de pension où vous pouvez faire la différence, même avec de petites contributions. Vous devriez vraiment les utiliser ! Il est préférable de demander conseil sur ce qui vous conviendrait le mieux.

La première étape consiste toujours à aborder le sujet de l'argent. Celles qui déterminent aussi leurs propres objectifs et souhaits et planifient un peu leur avenir sont directement mieux armées.

Diverses questions jouent un rôle dans ce domaine : Où voyez-vous votre avenir professionnel ? Voulez-vous avoir des enfants ? Envisagez-vous de faire une pause dans votre travail ? Comment envisagez-vous votre retraite et savez-vous ce que vous pouvez attendre en termes de pension légale en l'état actuel des choses ? Que se passe-t-il en cas de séparation du partenaire ? Que se passe-t-il en cas d'invalidité professionnelle ?

Maintenant est le meilleur moment de demander conseil. Un expert peut vous aider à analyser votre situation actuelle, à vous protéger contre les risques, à prendre les bonnes dispositions et, en même temps, à profiter des subventions publiques. Cela vaut la peine, même à un jeune âge : Tout ce que vous faites maintenant pour votre pension vous rapportera des bénéfices plus tard !

Les prochaines étapes de la sécurité financière

Découvrez les meilleures options pour votre situation personnelle avec un conseiller financier.

Lisez-le aussi :

Heiraten und Finanzen: Was muss ich beachten?

| OVB Allfinanzvermittlungs GmbH

Heiraten und Finanzen: Was muss ich nach der Hochzeit beachten?

Eine Hochzeit bringt viele Veränderungen mit sich – auch im Bereich Finanzen. Damit du den schönsten Tag deines Lebens entspannt genießen kannst, solltest du dir bereits im Voraus Gedanken über eure Finanzen und andere wichtige Entscheidungen machen. Das betrifft neben der Finanzierung der Hochzeitsfeier vor allem euer Vermögen, gemeinsame Versicherungen und die Vorsorge für die Zukunft.

continuer à lire
Geld in Fonds anlegen: Sind Investmentfonds sinnvoll?

| OVB Allfinanzvermittlungs GmbH

Geld in Fonds anlegen: Warum sind Investmentfonds als Geldanlage sinnvoll?

Niedrige Zinsen, wenig Rendite und eher miese Aussichten in Bezug auf die eigene Altersvorsorge: Wer zurzeit sein Erspartes anlegen möchte, hat es nicht gerade leicht. Klassische Geldanlagen wie Tagesgeld, Festgeld und Sparbuch bringen schon lange keine nennenswerten Zinsen mehr ein. Deshalb ist es sinnvoll, sein Geld in Fonds zu investieren – und das ist gar nicht so schwer, wie man denkt.

continuer à lire

[Translate to français:] Haben Sie Fragen?

[Translate to français:]

Schreiben Sie uns!

[Translate to français:] Finden Sie Ihren persönlichen OVB Finanzdienstleister.

[Translate to français:]

Finanzdienstleister finden